Brabant La création d’une nouvelle école secondaire répond à une demande croissante, démographique et pédagogique.

Le projet Nespa doit son existence à une poignée de parents. L’objectif : que l’élève y soit acteur de son apprentissage. La pédagogie de cette nouvelle école soutiendra la curiosité naturelle et le plaisir d’apprendre via des activités qui font sens pour les élèves. Dans ce même mouvement, les évaluations seront pensées de manière constructive en favorisant notamment l’auto-évaluation et l’engagement dans le travail.

Ne manque plus qu’un terrain

Les coordinateurs du projet ont rencontré quelques problèmes pour s’installer dans la cité du Lothier où ils avaient initialement pensé leur projet et ils ont vu un projet concurrent convoiter le même site. Pour ne pas se retrouver sans rien, ils ont imaginé un Plan B. L’idée : trouver un autre terrain de deux hectares pour pouvoir s’implanter. Des contacts ont ainsi été noués du côté de Braine-l’Alleud, Rixensart ou encore Nivelles mais ce week-end, c’est à Ittre que les choses sérieuses se sont déroulées. "Nous avons rencontré les autorités communales samedi matin et le soutien politique au projet Nespa est réel", explique Dimitri Desbeek. Reste maintenant le plus important : trouver un terrain. "Nous sommes activement à la recherche d’un terrain de deux hectares sur Haut-Ittre."

Une fois le terrain trouvé, le projet pourra concrètement se développer d’autant plus que les coordinateurs ambitionnent toujours une ouverture pour la rentrée 2018.