Brabant L’ancien athénée est voué à être transformé en logements. L’enquête publique démarre aujourd’hui.

Cela fait plus de vingt ans que l’ancien athénée Folon pourrit le long de la chaussée de Bruxelles, juste derrière l’internat portant le même nom. Un buidling à l’architecture bien caractéristique qui devrait trouver une nouvelle vie dans les prochains mois. Du moins si l’enquête publique, qui démarre ce mardi, débouche sur l’octroi d’un permis d’urbanisme par les autorités communales de Wavre.

Au départ, en 1995, il était envisagé d’installer l’administration de la Province du Brabant wallon dans l’ancien athénée. "Mais le dossier a pourri et il s’est finalement avéré qu’il serait moins coûteux pour la Province de faire l’acquisition de bâtiments dans le zoning Nord de Wavre, plus facilement accessibles et mieux agencés pour répondre aux besoins des services provinciaux", rappelait, il y a quelques semaines, le président du collège provincial, Mathieu Michel.

Création de 170 logements

Désormais, le projet, porté par la régie foncière autonome, consiste en la création de près de 170 logements : 166 appartements allant de 70 à 120m² et 4 lofts. Le tout prendrait place dans l’athénée mais également dans six nouveaux immeubles.

L’architecture en escaliers de l’athénée sera conservée mais le bâtiment sera toutefois dépossédé de sa partie ventrale qui sera transformée en patio. Les appartements situés au rez-de-chaussée bénéficieront de grands jardins tandis que les autres seront dotés de terrasses situées sur les toits des appartements inférieurs.

Au total, le projet représentera une superficie habitable de près de 16 000 m2 tandis que 300 places de parking - dont une large partie sera en sous-sol - seront créées. Le reste du site sera dévolu à la nature avec, notamment, la présence d’un parc sur l’actuel parking installé à l’arrière du palais du Gouverneur.

L’enquête publique se terminera le 18 avril prochain et risque de soulever pas mal de remarques quant à la mobilité. Lors des différentes réunions préalables à cette enquête publique, les riverains du site avaient été nombreux à pointer du doigt le nombre de véhicules supplémentaires qui seraient réinjectés sur une chaussée de Bruxelles déjà saturée en heures de pointe.

Une réunion d’information sera organisée le lundi 27 mars à 19h30 au sein de l’hôtel de ville de Wavre.