Brabant

Chaque année, les sociétés actives dans le secteur du logement social doivent investir au minimum 20 % de leur chiffre d’affaires pour financer les travaux d’entretien et de rénovation de leur patrimoine.

A la société des Habitations sociales du Roman Païs (HSRP), le planning de travaux vient d’être adopté par le conseil d’administration. Auparavant, il avait été concerté avec le comité consultatif des locataires et des propriétaires.

L’investissement total représente un montant de 2,018 millions d’euros. Mise en conformité d’installations électrique à Quenast, remplacements de châssis à Braine-l’Alleud, de toitures sur plusieurs autres sites, pose de 500 détecteurs ou encore travaux de désamiantage La priorité sera accordée au renforcement de la sécurité des occupants et des biens, ainsi qu’à l’amélioration de la capacité énergétique des bâtiments.

Les cahiers des charges sont en préparation afin de lancer les marchés publics rapidement. Dans le futur, les HSRP disposeront d’un nouvel outil d’aide à la décision : un cadastre informatisé élaboré par la Société wallonne du logement.

Pour les dix ans à venir, les Habitations sociales du Roman Païs ont déjà défini de grandes options : elles vont s’atteler au remplacement des chaudières de plus de quinze ans, à la rénovation des trottoirs, continuer le remplacement des châssis et la mise en conformité d’installations électriques, rénover les garages.