Brabant

Il n'y aura pas de nouvelle procédure en réorganisation judiciaire pour le Château de Limelette, l'hôtel quatre étoiles situé sur le territoire d'Ottignies. 

Après avoir accepté deux reports de l'examen du dossier ces dernières semaines, le tribunal de commerce du Brabant wallon a prononcé lundi la faillite de l'établissement et a nommé un curateur. La citation en faillite avait été introduite en février par l'ONSS, auquel l'hôtel devait environ 300.000 euros. Vingt-cinq personnes sont employées par l'établissement, qui faisait aussi appel à des indépendants et à des extras. La semaine dernière, alors que le président du tribunal de commerce du Brabant wallon avait désigné un administrateur provisoire pour y voir clair dans la gestion de l'hôtel, une semaine de délai avait été accordée pour peaufiner une demande de procédure en réorganisation judiciaire. Mais l'administrateur provisoire a constaté qu'il n'y avait plus que 3.400 euros disponibles alors que les dettes sont importantes vis-à-vis de l'ONSS et du SPF Finances.

Le secrétariat social n'est plus payé, les cuisines et les thermes sont fermés, et le service incendie qui a inspecté les lieux vient de remettre un avis négatif à propos de la poursuite des activités. Une étude évoque un montant d'1,2 million d'euros pour remettre l'établissement entièrement en ordre, et ces travaux pourraient durer un an d'après certains éléments soumis à l'administrateur provisoire.

Dans ces conditions, lors de l'audience de lundi, celui-ci ne s'est plus opposé à la demande de mise en faillite de l'hôtel. Et le tribunal de commerce a rendu un jugement dans ce sens à la fin de l'audience.