Brabant Le CSE et les étudiants ont gagné le pari : même en ces temps agités, on peut encore faire de belles 24 heures…

La quarantième édition des 24h vélo de Louvain-la-Neuve s’est achevée comme elle avait commencé : dans la joie mais aussi et surtout de manière parfaite, sans drame, ni incidents majeurs. Les organisateurs entourés de tous les services qui les ont épaulés en ont témoigné deux heures après l’arrivée. Malgré les mesures de haute sécurité qui s’imposent en ces temps bousculés, l’édition jubilaire a rassemblé plus de 35 000 personnes. Avec beaucoup d’étudiants de la ville et de l’extérieur - quelque 15 000 sont venus en train, ce qui plaide une fois encore pour l’arrivée rapide du… RER, M. Bellot ! Mais les animations à destination de la population locale furent aussi un joli succès. Enfin, plus de 10 000 fans ont applaudi Cascada.

Côté Croix-Rouge, le bilan fut aussi positif avec 134 interventions dont moins de 10 % liées à des personnes ayant consommé de l’alcool ou des stupéfiants. Rien à signaler non plus à propos des interventions des 100 secouristes épaulés par neuf ambulances et un Samu. Les 30 aides-soignants du poste médical avancé ont aussi pu agir normalement.

Du côté de la police, le chef de zone, Maurice Lévêque, a comparé la présente édition à celle de 2015. Là aussi, le bilan est "calme et positif avec des statistiques en baisse car il n’y a eu que vingt arrestations, à savoir trois judiciaires et dix-sept administratives". Par ailleurs, le dispositif mis en place a permis de mieux gérer les foules.

Un succès aussi grâce aux bénévoles

Au nom de l’UCL, Didier Lambert, le vice-recteur aux affaires étudiantes a parlé d’"une bonne édition du point de vue de l’UCL et des différents collectifs". Il a tenu à remercier l’ensemble des bénévoles "qui ont fait de cet événement une belle réussite". Autres constats : le personnel de l’UCL s’est aussi impliqué avec bonheur dans la course via l’Aspu mais ceux qui ont œuvré pour la sécurité ont bien rempli aussi leur mission. Bref, les 24 heures ont survécu mais sont surtout bien (re) parties vers leur cinquantenaire.