Brabant

C'est fait ! À l'inverse du feuilleton mélodramatique de la constitution du collège communal, la fixation des attributions du bourgmestre et des échevins de Ramillies s'est opérée sans apparemment trop de difficultés mardi matin.

Concrètement, le mayeur Danny Degrauwe s'occupera des Travaux, de l'Etat civil et, fatalement vu son poste, de la Police. Première échevine, Sabine Dumont garde ses Relations publiques et y ajoute la Culture, l'Agriculture et la Petite enfance. Petits nouveaux à cet échelon de pouvoir, Michaël Dombret et Pierre Jacmin reçoivent respectivement le Sport et la Jeunesse d'un côté, l'Urbanisme, le Logement et l'Environnement de l'autre. Enfin, Lutgarde Raymackers continuera à surveiller l'Enseignement. Quant aux Finances, naguère annoncées dans le panier de Michaël Dombret, elles ont fini par aboutir dans celui de Marthe Loppe, déjà nommée présidente du CPAS et en charge des Affaires sociales. "De par son emploi au service des contributions, elle est la personne la plus à même de mener à bien ce type de dossiers", justifie Danny Degrauwe.

Apparentement politique

À noter également que la quête des éventuels subsides sera du ressort du socialiste Pierre Jacmin. Mais pas uniquement... "Quand il s'agira d'aller chercher des subventions, nous irons ensemble pour en obtenir un maximum, prévient le nouveau bourgmestre . S'il est important d'être introduit dans un parti pour être entendu, le mayeur se doit aussi d'être présent."

Enfin, on notera que Danny Degrauwe a choisi de ne pas s'apparenter à une formation politique lors du conseil de lundi soir. L'on ne le verra donc pas siéger à TV Com ou dans une intercommunale : "De toute manière, quand on a une fonction échevinale ou comme la mienne, on n'a rien à faire là-bas. Il ne faut pas tout monopoliser : les conseillers sont là pour ça. Le collège aura suffisamment de travail ici, à Ramillies."