Brabant En une journée, les pompiers brabançons wallons ont compté plus de 50 sorties !

LE temps chaud et sec qui règne sur le Brabant wallon depuis quelques semaines est propice aux plongées dans les piscines. Mais il est également parfait pour… la prolifération des nids de guêpes. D’ailleurs, ces derniers jours, les pompiers brabançons wallons ont été submergés de coups de fil de particuliers souhaitant exterminer un nid sur la façade de leur habitation ou dans le fond de leur jardin. "C’est clairement de la folie", résume un pompier de la zone.

Et c’est peu dire : en une seule journée, ce lundi, les hommes du feu ont comptabilisé jusqu’à 55 interventions ! "Ça n’arrête plus pour le moment. C’est bien simple, à Nivelles, on a une équipe qui arrive l’après-midi et qui ne s’occupe plus que de ça. Du côté de Tubize, deux hommes sont dédiés aux nids de guêpes et, en une soirée, ils sont sortis 18 fois !"

En effet, aussi étonnant que cela puisse paraître, l’extermination des nids de guêpes fait bien partie des (nombreuses) missions confiées aux hommes du feu. "Nous essayons de pousser les gens vers des privés pour qu’ils s’en occupent mais, visiblement, le message ne passe pas ou la publicité n’est pas bien réalisée de leur côté. Historiquement, s’occuper des nids de guêpes fait bien partie des missions urgentes mais, mis à part les cas sensibles, comme dans une école, on ne les traite pas en urgence", continue un pompier brabançon wallon.

Et lorsque l’on doit faire face à un nid de guêpes, mieux vaut prendre ses précautions et ne pas faire n’importe quoi, sous peine de le payer très cher. "Dans un premier temps, il y a lieu d’identifier s’il s’agit d’un nid de guêpes ou d’abeilles." En effet, dans le second cas de figure, son extermination est tout simplement interdite. "Les nids de guêpes sont identifiables car ils ressemblent à une grosse boule de papier mâché. Pour les abeilles, c’est une boule d’insectes."

Quand l’identification est terminée, on peut passer à l’action. "Soit en sonnant aux pompiers si le nid se trouve dans un endroit difficilement accessible ou dangereux, soit en prenant contact avec un professionnel. De notre côté, nous ne pensons pas qu’il soit nécessaire d’exterminer absolument tous les nids de guêpes. S’il y en a un qui se trouve tout au fond du jardin et qui ne pose pas de problème, il n’y a pas de raison de le retirer. Mais ce qui est certain, c’est qu’il ne faut rien faire sans protection. Sinon, c’est la catastrophe. Certaines personnes essayent de profiter d’une nuit froide pour les retirer mais, pour le moment, les conditions ne s’y prêtent pas vraiment."