Brabant

La quarantième édition des 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve a débuté ce mercredi à 13 heures. 

Au départ de la Grand-Place, le recteur de l'UCL Vincent Blondel, le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS), le bourgmestre Jean-Luc Roland (Ecolo), le président du parlement wallon André Antoine (cdH) et plusieurs députés provinciaux ont pris part au premier tour. Des mesures de sécurité spécifiques, dont la lourdeur dans un contexte de menaces de niveau 3 avait entraîné l'annulation de l'édition 2016, ont été prises pour accueillir plus de 30.000 étudiants en 24 heures. Dans le centre-ville, une vaste zone est sécurisée par des barrières Heras bâchées. Elle n'est accessible que via seize entrées contrôlées et à l'intérieur de celle-ci sont également définies trois sous-zones de concerts où les contrôles sont encore plus stricts et où le port de sac sera strictement interdit. Environ 400 policiers sont également mobilisés pour sécuriser l'événement. Celui-ci prendra fin jeudi à 13 heures, avec un concert du groupe Cascada sur la Grand-Place puis l'arrivée des vélos rescapés de 24 heures de course.

Pour cette quarantième édition, 80 vélos ont pris le départ: 8 vélos pour la course en tant que telle, 16 vélos humanitaires dont les cyclistes roulent pour soutenir une ONG, 10 vélos "ASPU" au guidon desquels rouleront durant huit heures des membres du personnel de l'Université catholique de Louvain, et 46 vélos folkloriques. Parmi les plus spectaculaires figurent une locomotive imaginée par le Kot à Jeux, un hélicoptère du Kot Meca, ou encore un vélo qui évoque le carnaval de Binche.