Brabant La démotivation fait partie du quotidien des hommes du feu de la Jeune Province.

Si certains pensaient que le passage en zone unique de secours allait résoudre pas mal de problèmes pour les pompiers brabançons wallons, visiblement, il n’en est rien. Et les hommes du feu, qui risquent leur vie au quotidien pour en sauver d’autres, commencent à en avoir marre et cela se fait ressentir au niveau… des effectifs !

Situation préoccupante

Du côté de Braine-l’Alleud, la situation était particulièrement préoccupante ce dimanche. En effet, si la caserne brainoise est censée veiller sur près de 100 000 personnes, seuls… cinq pompiers garnissaient la caserne. Un sous-effectif qui s’expliquerait par un ras-le-bol général. "Idéalement, on devrait être neuf, explique un pompier brainois. Mais avec les vacances, les malades… c’est compliqué de trouver des gens. D’autant plus qu’on ressent une grosse démotivation depuis le passage en zone de secours unique. Les gars ne sont plus motivés à cause des conditions de travail."

Une situation particulièrement préoccupante pour les pompiers… mais également pour les citoyens. "Pour être clair, ce dimanche, on pouvait assurer deux départs ambulances ou un départ pompe. Si un gros incendie se déclarait comme celui du week-end dernier à Braine-l’Alleud, on serait obligés de demander l’aide d’autres casernes et cela signifierait également un important temps d’attente pour les victimes."

Zone de secours unique

Et la situation n’est guère meilleure du côté de Tubize où la caserne comptait royalement… trois pompiers disponibles ce dimanche. "Depuis le passage en zone de secours unique, les gars sont démotivés , confirme un pompier tubizien. Le pire dans tout cela, c’est que c’est la population qui en paye les conséquences puisqu’on ne sait plus intervenir et qu’on doit demander l’aide d’autres casernes. Il est grand temps de faire quelque chose."

Nous avons tenté, en vain, de joindre la zone de secours unique du Brabant wallon ce dimanche afin d’obtenir la réaction d’un major sur cette situation inquiétante.