Brabant

Lancés en novembre, les travaux d’extension de l’Escalpade à Louvain-la-Neuve avancent relativement vite. Les fondations sont terminées et les murs ont bien poussé. Jeudi dernier, les responsables de cet établissement qui accueille des enfants atteints de handicaps physiques et mentaux ont officiellement posé la 1re pierre des nouveaux locaux, mitoyens aux bâtiments actuels.

"L’objectif est de répondre à une demande sans cesse croissante", confie Claire Miclotte, la présidente de l’ASBL. "Lorsque l’école a été créée en 1999, il n’y avait pas d’infrastructure de ce type en BW. Et l’école a été créée pour accueillir 40 élèves. En 2007, la demande dépassait notre capacité d’accueil et nous avons dû placer des préfabriqués sur le parking pour accueillir les enfants, car nous ne voulions refuser personne."

Aujourd’hui, 56 enfants sont scolarisés au sein de l’Escalpade et la place vient à nouveau à manquer. "Le nombre de familles qui frappent à nos portes augmente sans arrêt", explique Agnès Binot, la directrice de l’école fondamentale. "Nous avons donc dû faire preuve d’un maximum de créativité pour trouver de l’espace. Mon bureau et la salle des profs ont été réquisitionnés et certains cours sont donnés dans la salle de récréation. C’est un véritable puzzle pour permettre aux enfants de se déplacer et au personnel de travailler dans des conditions adéquates. Il devenait urgent de trouver de l’espace supplémentaire."

La seule possibilité d’augmenter la capacité d’accueil de l’école, c’était l’extension. Celle-ci devrait pouvoir ouvrir ses portes à la rentrée prochaine. Concrètement, le projet apportera 370 m² de surface supplémentaire à l’école fondamentale. On y retrouvera deux classes, des sanitaires, un "snoezelen" (un espace de détente et de stimulation), une salle de kiné et des bureaux administratifs. Cela permettra d’augmenter la capacité d’accueil à 60 élèves.

Le tout destiné à offrir une solution de scolarité pour les enfants atteints de handicap et leur famille. "Au-delà de la proximité géographique, l’Escalpade permet de positiver le contexte de handicap dans lequel l’enfant grandit", confie Frédéric Lemmers, le papa de Clémence. "Et le personnel accompagnant contribue à aider les familles à continuer à aller de l’avant. L’Escalpade permet d’apporter des réponses aux préoccupations des parents."

Et Michel Ziegler, papa de Nicolas et présent lors de la création de l’ASBL Escale de poursuivre : "Le sourire des enfants et le fait qu’ils puissent s’épanouir et vivre presque normalement est la plus belle des récompenses".

A noter que l’Escalpade vient de lancer sa 8e opération Briques. Objectif : récolter un maximum de fonds pour construire leur école via la vente de pralines.