Brabant Boire un verre ou faire un barbecue sera interdit à la nuit tombée.

Longtemps, le lac de Louvain-la-Neuve s’est transformé en décharge à ciel ouvert. Surtout les week-ends et hors période universitaire, où certains visiteurs d’un soir ou d’une nuit collectionnaient les incivilités : nuisances sonores, barbecues, dépôts clandestins d’immondices, troubles à l’ordre public…

Pour le bourgmestre, Jean-Luc Roland (Ecolo), c’en est trop. Le maïeur d’Ottignies-LLN vient de signer une ordonnance de police, applicable dans un premier temps du 1er au 30 septembre inclus.

Interdictions en série

Dès vendredi, cette ordonnance fera l’objet d’un affichage aux abords du lac. Pour les visiteurs des lieux, le texte prévoit plusieurs dispositions. Premièrement, "les utilisateurs devront être en possession d’un sac-poubelle permettant de récupérer leurs déchets. Ce sac ne peut en aucun cas être abandonné sur place."

Le bourgmestre interdit également "toute musique amplifiée". De plus, "les barbecues, la musique (non amplifiée) et la détention/consommation d’alcool seront tolérés entre 10 h et 22 h 30. Mais, dès 22 h 30, les barbecues devront être éteints, la consommation de boissons alcoolisées sera interdite, de même que toute forme de musique (instruments de musique, chant…)."

Cette décision est en partie due aux faits constatés au printemps dernier, où des mesures préventives comme la sensibilisation par les éducateurs de rue et la mise à disposition de sacs-poubelle se sont révélées insuffisantes. "Le lac de Louvain-la-Neuve et ses abords, bien que propriétés de l’UCL (assiette privée), demeurent un espace accessible au public", constate le bourgmestre Jean-Luc Roland. "Les villes et communes ont pour mission de faire jouir les habitants des avantages d’une bonne police, notamment de la propreté, de la salubrité, de la sûreté et de la tranquillité publiques. Or, les troubles du printemps ont généré de multiples plaintes de la part des riverains."

Mesures évaluées

Pour le premier homme d’O ttignies-LLN, certes, "s’il y a lieu de permettre des rassemblements paisibles au bord du lac, il ne faut pas en tolérer les excès. En cas d’incidents ou de non-respect de l’ordonnance, on prendra, en urgence, une mesure d’interdiction de ces rassemblements."

Ces nouvelles dispositions feront l’objet d’une évaluation, en vue d’apprécier l’opportunité d’adopter une norme future permanente ou non.Ga. L