Brabant

Une longueur, une superficie : ce genre de mesurage était naguère synonyme de décamètre, d'appel à un géomètre, de chaîne d'arpenteur...

Depuis maintenant trois mois, il est possible de recourir aux services de l'ASBL Brabant wallon Agro Qualité qui, via le système GPS, peut désormais donner des données chiffrées des plus précises.

Concrètement, il en coûte 30 euros d'inscription (remboursés par la Chambre provinciale d'agriculture en 2007) augmentés de 5 € l'hectare ou par 200 m de frais de mesurage. En clair, sachant qu'il y a encore 1 200 agriculteurs en Brabant wallon, nul doute que les 5 000 € investis sur décision du conseil d'administration au début de l'an passé seront rapidement recouvrés. Avec, en sus, l'avantage de rendre service aux intéressés. "C'est un outil précieux, précis et qui peut rapporter gros, résume Marc Decoster, agriculteur jodoignois. Il est très complexe de mesurer soi-même, notamment à cause des tournières (endroits non utilisés car proches de cours d'eau, NdlR). Si on retrouve 30 ares perdus à gauche ou à droite, cela peut représenter une somme assez conséquente."

Un simple récepteur

Surtout quand on songe aux contrôles de la Direction générale de l'Agriculture. De quoi désormais permettre aux exploitants de prouver qu'ils se servent bien de telle aire et, subséquemment, qu'ils ont droit à la prime correspondante.

Le tout, via un simple récepteur GPS muni d'une canne télescopique et d'une antenne externe que l'on promène aux différents angles et changements de direction de la parcelle en question. Avec, dans le cas des lignes courbes, l'obligation logique de procéder à plusieurs pointages afin de coller le mieux possible à la réalité. Un système fort pratique en cas de zone boisée ou d'alignement d'arbres.

Reste ensuite à traiter les données en bureau, les corriger avec l'aide d'un serveur et à en faire profiter les demandeurs. A noter que les privés et administrations communales peuvent eux aussi bénéficier de ce service. Mais vu qu'ils ne sont pas les principaux visés, ils devront y mettre le prix...