Brabant L’est de Bruxelles va perdre son seul terrain d’entraînement et d’examen agréé.

Le parking d’Euroveiling à Neder-Over-Heembeek (NOH) est occupé depuis plus de dix ans par un grand nombre de Bruxellois en quête d’un permis deux-roues. Ce ballet de mobylettes et motos devrait cependant s’arrêter d’ici la fin de l’année.

En cause, le projet de la Ville qui prévoit de récupérer l’espace d’entraînement pour poursuivre le développement urbanistique de la zone. "On ne discute pas les investissements de Bruxelles dans les futurs bâtiments scolaires. Le souci est bien qu’on va se retrouver sans piste bientôt puisque nous n’aurons plus d’endroit agréé pour former les conducteurs de deux-roues", explique André Bastin, instructeur et patron de l’école de conduite Escam.

Plus de 750 personnes s’entraînent sur la piste de NOH chaque année. Un véritable casse-tête s’annonce donc pour l’Escam afin de trouver une nouvelle zone de travail pour ces pilotes en herbe. La société a déjà contacté Schaerbeek, la Stib et la SNCB, mais aucune solution n’a encore abouti.

"On n’a pas déterminé ce qu’il adviendra des cours de moto chez nous. On cherche à Bruxelles, mais ce n’est pas évident. On a fait des démarches. Mais les institutions auxquelles on s’est adressé manquent aussi de parking, déplore André Bastin. On a ici le dernier terrain d’entraînement agréé à ma connaissance. Cela va devenir problématique sans cette piste."

Inquiétude sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, des dizaines de personnes s’inquiètent aussi du sort réservé à la section moto de l’Escam et cherchent des issues pour l’entraînement des deux-roues. La solution ne devrait pas se trouver en Wallonie, puisque les démarches sont trop lourdes pour s’y exporter. "On y a réfléchi, mais il faut recréer un siège, car une société bruxelloise ne peut travailler dans une autre Région. C’est compliqué", constate André Bastin.

L’Escam n’est pas la seule victime de la reprise du parking par Bruxelles-Ville. Le centre de permis de conduire de Schaerbeek utilise aussi le terrain d’Euroveiling. L’est de la Région est donc sous la menace de voir disparaître sa seule piste agréée pour les entraînements et les examens.

L’an prochain, il ne devrait donc y avoir plus qu’un seul terrain agréé pour toute la Région bruxelloise. C’est celui du centre de permis de conduire d’Anderlecht qui est aujourd’hui seulement dédié aux examens.

Du côté de la Ville, Mohamed Ouriaghli, l’échevin (PS) du Logement se dit "ouvert à la discussion". "On a pris l’initiative de proposer au responsable de l’Escam de prendre rendez-vous afin d’évoquer la situation. Actuellement, aucune rencontre n’est prévue. On a compris sa demande et ses inquiétudes pour la piste de moto, maintenant il faut faire place à un dialogue serein sur ce sujet. J’attends de fixer un agenda clair pour en parler avec l’Escam."