Brabant La zone de police annonce qu’elle s’apprête à flasher, notamment avenue des Combattants.

Attention, les conducteurs pressés ont intérêt à lever le pied ces prochaines semaines lorsqu’ils passeront par la cité du Lothier. Sur son site Internet, la zone de police Nivelles-Genappe avertit en effet les citoyens d’une intensification de ses contrôles. Notamment sur l’avenue des Combattants, où le panneau destiné à marquer le début d’agglomération a été récemment déplacé.

"Ce déplacement modifie la vitesse maximale autorisée dans une partie de l’avenue, qui était autrefois limitée à 70 km/h, rappelle la zone de police. A partir du panneau de début d’agglomération, votre vitesse ne pourra excéder les 50 km/h. Notre radar ne manquera pas de vous le rappeler si vous n’y êtes pas attentif."

La police précise aussi qu’elle constate énormément d’infractions de vitesse dans le centre de Genappe : les contrôles vont également se multiplier dans cette zone pour forcer les moins respectueux à ralentir, et surtout pour réduire le risque d’accident pour chacun.

Mais il n’y a pas que la vitesse qui préoccupe les responsables de la zone de police Nivelles-Genappe. L’alcool au volant fait aussi l’objet de toutes les attentions et visiblement, les contrôles Bob, ce n’est pas qu’en fin d’année : le week-end dernier, une opération semblable s’est déroulée sur le territoire de la zone de police Nivelles-Genappe.

Trois points de contrôle ont été établis dans la nuit du 5 au 6 août. Deux étaient situés à Nivelles et un à Genappe, ce qui a permis aux agents de contrôler quarante-huit conducteurs au total avec un sampler, cet appareil qui permet de tester l’haleine avec un souffle rapide pour effectuer un premier tri parmi les automobilistes.

Douze personnes potentiellement en infraction

Finalement, douze personnes étaient "potentiellement" en infraction et l’éthylotest, plus précis, a permis de détecter une consommation excessive d’alcool chez six automobilistes. Trois d’entre eux se sont d’ailleurs vu retirer leur permis.

La zone de police ne peut que constater qu’un conducteur sur huit était en infraction, et appelle les usagers de la route à un peu plus de responsabilité…