Brabant Le conseil communal évoque la sécurité sur la Grand-Place lors de la cavalcade.

Au conseil communal de cette semaine, Gaëtan Thibaut (PS) est revenu sur l’organisation du carnaval en soulignant que l’édition 2018 s’était bien déroulée et avait été un réel succès.

Mais avec une nuance en matière de sécurité : en tant que gille, comme d’autres participants à ce grand moment du folklore aclot, le conseiller socialiste estime que certains passages manquaient de sécurité à cause de la présence des ambulants. Notamment au niveau du palais de justice, où la distance prévue pour le passage des sociétés était insuffisante.

Placement des ambulants

Le bourgmestre Pierre Huart, de son côté, a fait remarquer que la sécurité n’avait jamais été autant prise en compte que cette année. C’est sans doute pour cela que le résultat du carnaval 2018, à cet égard aussi, est une réussite.

A la demande de la police, par exemple, les images captées par toutes les caméras de surveillance étaient centralisées à l’hôtel de ville, où une cellule de sécurité pouvait réagir en temps réel.

Echevin et président de Nivelles en fête, Philippe Bouffioux a expliqué que le temps nécessaire avait été pris pour réfléchir au placement des ambulants, et le passage était toujours de sept à huit mètres. Mais l’an prochain, effectivement, un mètre supplémentaire sera prévu. "Il est vrai qu’un nouvel ambulant, au niveau du palais de justice, rétrécissait l’espace, a concédé Philippe Bouffioux. Je suis ouvert à la discussion en sachant que les ambulants sont très importants pour le carnaval : c’est 18 à 20 % du budget."