Brabant Pour les élus locaux, c’est certain : l’extension aura bien lieu !

Les partisans d’une consultation populaire concernant le projet d’extension de l’Esplanade à Louvain-la-Neuve ont dû attendre presque cinq heures de séance publique au conseil communal avant d’entamer les débats sur "la" question de la soirée : faut-il oui ou non organiser une consultation citoyenne pour ce projet immobilier ?

Cette interpellation est venue des bancs de l’opposition à la demande de Bénédicte Kaisin et Jacques Otlet (OLLN 2.0). Le bourgmestre, Jean-Luc Roland, prend alors la parole, au nom du collège. "Vu l’importance du projet, la mise en place d’une consultation populaire mériterait d’être explorée. Mais, étant donné que le permis unique a été rendu, le collège n’a plus qu’un avis à remettre, on n’a plus la main. Si elle se tient, nous retiendrons alors les conclusions qualitatives comme des remarques ou des suggestions dans notre avis. Si on voulait organiser une consultation populaire quantitative, c’est-à-dire demander aux citoyens de voter pour ou contre ce projet, on aurait dû la réaliser entre juin et septembre 2014, dates auxquelles on introduit le permis et on reçoit la réponse. Mais vous pensez bien que réaliser une consultation populaire pendant les grandes vacances, ça n’a pas de sens ! Les gens sont en congé ou en vacances. Donc cela aurait été difficile de l’organiser."

"Vous n’avez rien fait !"

Ce à quoi Jacques Otlet enchérit : "ce qui est énervant, c’est votre double discours. Vous auriez pu dire que la période des grandes vacances ne nous convient pas et nous reportons ! En plus de cela, dans votre majorité, vous ne semblez pas être d’accord ! Deux sections locales (PS et Ecolo) doivent se dire merde, on a peut-être loupé le coche en été 2014 lorsqu’on en avait l’occasion. Vous aviez la main en 2014 et vous n’avez rien fait !"

Reste à savoir comment le collège a l’intention de consulter la population sur cette extension. Avec des questions en suspens : comment récolter des arguments auprès d’une grande population comme Ottignies-Louvain-la-Neuve ? Et, le cas échéant, ces remarques seront-elles prises en compte par le fonctionnaire délégué qui doit délivrer le permis ? Une chose est sûre, cette boîte de Pandore ne se refermera pas d’ici peu…