Brabant Voter pour autre chose que pour le bleu, c’est voter Écolo, estiment les membres de la liste OLLN 2.0

À quelques jours des élections, le groupe OLLN 2.0, siégeant actuellement sur les bancs de l’opposition à Ottignies-LLN, tient à rappeler les enjeux majeurs du scrutin. Et déplore encore une fois l’accord préélectoral conclu entre les trois partis de la majorité actuelle, Écolo, PS et CDH. "Contrairement à ces trois partis, on part aux élections sans accord, précise la tête de liste OLLN 2.0, Bénédicte Kaisin. Cela pour être en totale transparence avec l’électeur. En se réunissant tout en restant sur trois listes différentes, ils privent l’électeur de l’un de ses droits fondamentaux. Nous, nous irons au scrutin sans accord ni exclusive."

Au vu des forces en présence et des résultats obtenus en 2012, voter PS, Écolo ou CDH reviendrait à voter pour un bourgmestre vert, estiment les membres d’OLLN 2.0. "Le bourgmestre qui sera élu sera celui qui aura obtenu le plus de voix dans la liste de la future majorité ayant elle-même reçu le plus de voix. Dimanche, sauf miracle, il n’y aura donc que deux possibilités : le bourgmestre sera vert ou bleu."

De son côté, Nicolas Vander Maren déplore qu’Écolo considère comme "infréquentable" le groupe OLLN 2.0, apparenté MR. "Quand on est tant d’années au pouvoir comme Écolo l’a été, on oublie parfois l’intérêt de la critique. Ils disent que nous sommes opposés à tout. C’est malhonnête car 90 % des points votés au conseil communal le sont à l’unanimité. Seulement, c’est aussi notre rôle d’opposition de pointer du doigt ce qui ne va pas. Et on argumente toujours lorsqu’on s’oppose à un projet."

Et Nicolas Vander Maren de poursuivre : "Dire que nous ne sommes pas constructifs, c’est un mensonge. Écolo sait très bien que, s’ils s’associent avec nous, ils risquent de perdre le mayorat. Durant toute leur campagne, ils ont prétendu vouloir défendre leurs valeurs et ne pas pouvoir s’associer au MR. Mais en réalité, la valeur la plus importante à leurs yeux, c’est la conservation du mayorat !"

Conseillère communale depuis 12 ans, Nancy Schroeders embraie. "PS, CDH et Écolo bafouent le premier lieu de participation citoyenne que sont les isoloirs. Ils ont annoncé leur accord préélectoral en février mais il n’en figure aucune trace sur leurs tracts respectifs. Bon nombre de citoyens ont oublié que ces trois partis sont main dans la main. Il ne faut pas se leurrer : même si le CDH a tendance à croire au miracle, voter autre chose que bleu, c’est voter pour un bourgmestre Écolo."

Dimanche, le groupe OLLN 2.0 espère obtenir suffisamment de voix pour peser dans la formation de la nouvelle majorité. Ses membres se disent d’ailleurs prêts à discuter avec toutes les listes, Parti populaire excepté.