Brabant Les deux villes se rapprochent, près de cinquante ans après le Walen buiten.

Les autorités locales d’Ottignies-LLN et de Leuven signeront fin mai un accord de jumelage, près de cinquante ans après les événements du Walen buiten. A cette occasion, des festivités auront lieu de part et d’autre de la frontière linguistique.

A Louvain-la-Neuve, une image de Georges Lemaître sera dévoilée le 30 mai. Le lendemain, ce sera au tour de Leuven de faire la part belle à ce professeur de l’Université catholique de Louvain, qui fut, en 1931, à l’origine de la théorie de l’atome primitif, que l’on appelle plus communément la théorie du Big Bang.

Alors qu’en 1968 les deux universités se séparaient, leur collaboration n’a cessé de se renforcer ces dernières décennies et l’idée d’un jumelage a germé tant côté francophone que néerlandophone.

Les commémorations pour le cinquantième anniversaire de la mort de Georges Lemaître en 2016 et l’approche des cinquante ans de la scission ont ensuite donné un coup d’accélérateur à ce jumelage.

L’année dernière, des projets de rapprochement ont ainsi été officialisés en présence des bourgmestres des deux communes ainsi que des représentants de l’Université catholique de Louvain (UCL) et de la Katholieke Universiteit Leuven (KU Leuven). Ce n’est donc pas un hasard si le jumelage sera officialisé aux deux endroits le même week-end de mai, avec le dévoilement d’une image de Georges Lemaître.

Dans les années 1960, des étudiants flamands de l’université de Leuven, alors bilingue, avaient réclamé la suppression des sections francophones aux cris de "Walen buiten !" Le mouvement avait progressivement gagné la sphère politique et mené à la démission du gouvernement en 1968, avant la scission de l’université dès l’année suivante.