Brabant La Province apportera deux millions pour aider à la rénovation du bâtiment.

La rénovation de l’immeuble abritant l’Atelier Théâtre Jean Vilar, à Louvain-la-Neuve, est un vieux dossier : cela fait une dizaine d’années que la réflexion est en cours pour régler les soucis que pose le bâtiment, vieux de 40 ans et non conçu initialement pour abriter un théâtre. L’immeuble, qui appartient à l’UCL, devait en effet servir pour un restaurant universitaire. Et au fil du temps, de gros problèmes d’infiltration d’eau se sont aggravés.

Un projet initial, estimé à huit millions d’euros, prévoyait d’aménager une salle de répétition dans la salle actuelle, et d’ajouter une nouvelle salle de spectacle. Et l’idée pour obtenir des subsides - 3 millions espérés - de la Fédération Wallonie-Bruxelles était de céder les droits réels du bâtiment à la Ville. "Mais cela s’avérait trop difficile à mettre en œuvre", a expliqué hier sur place Jean-Louis Luxen, le président du conseil d’administration du Vilar. "De plus, au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les crédits d’investissement dans les infrastructures sont bloqués. Nous avons donc renoncé. On revient à une rénovation, avec un statut privé mais avec des partenaires, dont la Province."

Montage financier pas encore bouclé

Une rénovation en profondeur tout de même puisqu’il est question, en gardant l’enveloppe du théâtre actuel, d’aménager une scène frontale pour une salle d’environ 400 places, et de travailler l’ouverture du théâtre vers la ville et la place Rabelais. Le travail technique avance : il en est pour l’instant au stade de l’esquisse.

En revanche, le montage financier n’est pas encore bouclé. Le député provincial en charge de la Culture, Tanguy Stuckens, a confirmé hier que la Province avait prévu un montant de deux millions d’euros de subsides pour soutenir la rénovation du Vilar, véritable institution en Brabant wallon avec plus de 8 500 abonnés.

Les responsables espèrent entamer les travaux à l’été 2019. Le chantier durera deux ans maximum, et le Vilar jouera alors chez ses partenaires à Ottignies, au Blocry, à l’Aula Magna et dans le (futur) hall de Wavre.