Brabant

Lors du dernier conseil communal, une série de taxes ont été votées dont l’augmentation de celle qui concerne le traitement des déchets dans la commune.

Une augmentation qui s’explique par plusieurs facteurs. "La Région wallonne impose aux communes de couvrir financièrement le coût vérité, explique André Antoine, le bourgmestre en titre de Perwez . La taxe doit couvrir entre 90 et 105 % du coût mais comme nous étions en dessous de ces quotas, la Région wallonne nous a menacés de ne pas approuver notre budget 2018."

Face à cette situation, les autorités communales de Perwez n’ont eu d’autres choix que de se plier aux lois… et d’augmenter le prix de la collecte des déchets. "Mais ces cinq ou dix euros supplémentaires seront compensés pour les Perwéziens par une diminution du coût de distribution de l’électricité, rassure le président du parlement wallon . Le passage de PBE à Ores va entraîner, en moyenne, une économie de 44 euros par an pour les habitants. Au final, déchets et électricité seront encore gagnants."

Repenser son fonctionnement

Néanmoins, les autorités communales tiennent à assurer un confort de vie supérieur aux Perwéziens. Pour ce faire, trois décisions (propositions) ont été exposées. "Nous avons décidé, en 2018, de mener une large campagne de sensibilisation auprès de la population afin de l’amener à davantage trier ses déchets tout en en produisant moins. Les campagnes menées actuellement étaient trop timides pour convaincre les habitants de changer leur manière de faire."

Deux autres propositions ont été formulées à propos du parc à conteneurs. "Nous demandons à l’IBW d’agrandir le parc à conteneurs de Perwez car aujourd’hui, les files sont énormes. D’ailleurs, il serait également intéressant de repenser le fonctionnement car pour le moment, les personnes entrent et sortent… du même côté ! Il faudrait qu’il y ait un sens de circulation. Enfin, nous demandons également, comme c’est le cas ailleurs, que le parc à conteneurs soit ouvert le dimanche matin. Cela permettrait de diminuer les files le samedi tout en permettant aux Perwéziens qui travaillent de s’y rendre le dimanche", conclut André Antoine.