Brabant

Michel Coenraets a marqué la vie politique rixensartoise - il y participe depuis 1964- et la vie entrepreneuriale du Brabant wallon et de Wallonie. Mais il aura aussi joué un (petit) rôle dans la grande Histoire, durant la guerre 40-45. Comme toute sa famille d’ailleurs. M. et Mme Coenraets ont en effet été actifs dans la Résistance et contribué à installer le QG de l’Armée secrète à Rosières, début 1944. A ce moment, l’AS s’installe dans une maison voisine des Coenraets, que la maman loue à cet effet sous couvert d’accueillir une cousine. Le petit Michel, 12 ans, ne devait normalement pas être au courant : "Mais un jour des boîtes à biscuits sont arrivées, et mon père m’a demandé de les décharger. Comme on n’était pas gâté pendant la guerre, j’en ai ouvert une, et j’ai vu des petits postes de radio J’ai aussi vu mon père qui prenait sa bêche pour aller enterrer des choses dans les buissons. C’était des armes. Après deux mois, j’étais au courant de tout " Les enfants ont petit à petit été mis à contribution, comme estafettes. Il fallait en effet faire le lien entre les maisons qui formaient les différentes implantations de l’AS à Rixensart, dont les membres ne pouvaient pas avoir de liaisons entre eux. "Nous circulions donc à vélo entre les différents lieux, pour porter des messages. Je ne l’ ai fait qu’occasionnellement. C’était surtout mes frères et sœurs plus âgés. Mais ce dont j’étais surtout en charge, c’était de placer les messages dans le cadre ou dans la selle." Le petit Michel a aussi été chargé de "vieillir", à la peinture et au sable, les vélos tout neufs utilisés pour cette mission, afin de ne pas attirer l’attention. L’adulte garde plutôt de bons souvenirs de cette période, car il y avait beaucoup d’animation dans la maison ! "Il n’y avait pas d’angoisse persistante, mais nous faisions tout de même très attention On savait que les Allemands n’étaient pas des comiques Quand on portait des messages, on emportait aussi des œufs, des légumes Ma soeur a été une fois arrêtée, quand elle portait un message, mais les Allemdands ont vu ses œufs, et elle est passé comme ça " La famille n’a jamais été inquiétée ou découverte. Michel Coenraets pense que la présence d’officiers allemands qui chassaient à proximité et dont la voiture était souvent garée là a dû sans doute aider "En évoquant ces moments, je me demande comment tout cela a pu se passer sans problème ! J’éprouve aussi une grande admiration pour mes parents. Ils nous ont impliqués dans cette affaire, mais cela n’a pas dû leur faire plaisir.. Ils ont essayé de nous le cacher, mais dans une maison de taille normale, avec tous ces enfants, ce n’était pas possible Le Rixensartois n’a pas gardé de rancœur à l’égard des Allemands. "Il faut se garder de mettre tout le monde dans le même sac. Déjà, à l’époque, on pouvait faire la part des choses, avec ces officiers chasseurs, qui se comportaient normalement avec nous." Les parents et les enfants de plus de 16 ans ont été décorés à la fin de la guerre. Lui-même a assisté à la cérémonie et a pu monter au balcon de la Grand-Place de Bruxelles !