Brabant

Depuis quelques jours, le soleil a fait sa réapparition en Belgique. Au plus grand bonheur des habitués des activités en extérieur. Malheureusement, le beau temps ne fait pas que des heureux. Avec ce soleil radieux, le nombre d’accidents impliquant un véhicule et un piéton est ainsi en hausse.

Ces deux derniers mois, on a recensé une vingtaine de piétons heurtés par une voiture en Brabant wallon. Avec des issues parfois dramatiques. Notamment à Limal où une quinquagénaire a perdu la vie après avoir été renversée par une camionnette.

Les conditions météorologiques

Un phénomène qui pourrait s’expliquer par le manque de visibilité des automobilistes. "Quand le soleil est bas, les conditions de conduite sont en effet plus délicates, précise Benoît Godart, porte-parole de VIAS, l’institut pour la sécurité routière. Néanmoins, lors d’un accident grave, le juge peut rejeter la responsabilité des faits sur la météo et ce soleil qui éblouit les conducteurs. Le soleil peut devenir un argument. De manière générale, dans un peu plus de 3 % des accidents, l’éblouissement du conducteur par le soleil a provoqué l’accident entre le conducteur et le piéton."

A l’inverse, le froid polaire annoncé pour les prochains jours devrait à nouveau faire chuter le nombre d’accidents. "Lorsqu’il fait très froid, le nombre d’accidents impliquant des piétons chute de 8 à 10 %", renchérit Benoît Godart.

Par ailleurs, même si le nombre d’accidents impliquant au moins une voiture et un piéton est important ces dernières semaines, il n’en serait pas moins exceptionnel. En 2016, Statbel, l’office national belge de statistiques, recensait quatorze accidents de ce type en janvier et huit pour le mois de février. C’est en juillet et août que le nombre est au plus bas durant l’année, là où le soleil est également au plus haut, gênant moins la visibilité des conducteurs.

En 2016, en Brabant wallon, le nombre d’accident avec un piéton était de 116.