Brabant Feu vert du conseil pour solliciter des subsides auprès de la FWB.

Lors du conseil communal de lundi soir, les élus se sont prononcés sur la création d’une nouvelle école sur le site du Val de Thines (Idem Papers). On s’en rappelle, le sujet a créé au début de l’année un peu de tension dans la majorité, le CDH se réjouissant publiquement que l’enseignement libre soit prêt à investir pour concrétiser un projet sur place, tandis que les autres partis de la majorité rappelaient que l’école en question pourrait aussi être communale.

C’est effectivement cette dernière option qui, depuis, a été retenue par le collège, se basant notamment sur un appel à projets de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Des subsides sont disponibles et Nivelles compte bien rentrer sa candidature pour les obtenir. C’est d’ailleurs le sens du point voté lundi soir : il s’agit d’envoyer un dossier complet pour se mettre dans le rang afin d’obtenir un financement. Lequel pourrait, dans l’idéal, atteindre 100 % du coût de la construction.

Et on en sait désormais un peu plus sur le projet : le collège table sur deux classes pour chaque niveau (deux classes pour les trois années de maternelle et deux classes pour les six années de primaire) et une classe d’accueil. Soit dix-neuf classes, et environ 350 élèves.

Cinq phases successives

Sur base d’autres projets semblables concrétisés ailleurs, le coût de la construction a été évalué à 5,47 millions d’euros. Alors que l’on parlait globalement du site du Val de Thines sans localisation précise sur ce vaste site industriel, il apparaît que la préférence de la Ville en matière d’implantation va plutôt vers l’ancien site des Tec, qui offre l’avantage d’être situé près de la bretelle Nord et de la chaussée de Bruxelles. Ces parcelles appartiennent encore, pour l’instant, à la SRWT.

L’idée reste d’imposer au promoteur, via des charges d’urbanisme, de céder le terrain nécessaire à la nouvelle école, voire d’en faire un peu plus encore. Le développement du Val de Thines est prévu en cinq phases successives, et l’école devrait faire partie de la deuxième. Le point a été voté à l’unanimité.