Brabant Les Brabançons contribuent fortement au fonctionnement de l’Etat.

Les Brabançons wallons ne sont sans doute pas les vaches à lait de l’Etat. Mais ils contribuent fortement à son fonctionnement. C’est ce qui ressort des dernières statistiques du SPF Economie concernant les revenus fiscaux.

Si l’on sait que la Jeune Province constitue un véritable eldorado économique pour les entreprises qui viennent s’y installer et que son cadre de vie attire nombre de grandes fortunes, l’on sait peut-être moins que, chaque année, les habitants du Brabant wallon versent près de 2,2 milliards d’impôts.

Des disparités parfois très importantes

Un chiffre en constante augmentation en cinq ans, ce sont 263 millions d’euros supplémentaires qui ont été touchés par l’Etat en provenance du portefeuille des citoyens brabançons wallon.

Soit une hausse de 11,9 % des revenus fiscaux, notamment due à l’indexation des salaires - plus les salaires sont hauts, plus les impôts sont élevés - et la hausse de la population, et donc des travailleurs soumis à imposition.

Au final, l’impôt moyen par habitant se chiffre à 5 307 euros par an. Soit l’imposition la plus élevée de Wallonie et la deuxième du pays, juste derrière le Brabant flamand (5 337 €) mais largement loin devant la province de Luxembourg (2 537 € par personne) et des 3 170 € par Bruxellois.

Si l’on exclut les mineurs d’âge qui ne sont pas soumis à imposition, on arrive à un impôt moyen par déclaration (et donc par contributeur) de 9 673 € par an en Brabant wallon là où le travailleur installé en province de Luxembourg ne débourse que 4 705 €. Seul le Brabançon flamand (10 004 €) contribue plus que les citoyens du Brabant wallon.

Cela signifie-t-il que les Brabançons wallons sont plus taxés que leurs homologues des autres provinces ? Pas forcément. En réalité, l’impôt moyen est une conséquence directe du niveau de vie dans chaque province. Prendre 30 % de 10 000 € (soit 3 333 €) ne revient pas à la même chose que prendre 30 % de 20 000 € (soit 6 666 €).

A cet égard, le revenu des travailleurs en Brabant wallon est l’un des plus élevés du pays avec, en moyenne, 36 648 € par déclaration là où ce chiffre n’est que de 27 449 € à Bruxelles dont les travailleurs déboursent, en moyenne, 6 292 € par an.

Et on retrouve des disparités parfois très importantes sur l’ensemble du pays. Classés au neuvième rang belge des travailleurs payant le plus d’impôts, les Lasnois déboursent ainsi, chaque année, 10 850 euros de plus que les travailleurs d’Aubange, en province de Luxembourg.