Brabant

Dimanche midi, une cinquantaine de personnes discutent devant l'église de Saint- Remy-Geest. Sortie de messe? Non: inauguration. Celle du mur d'enceinte de l'édifice, récemment rénové par les soins d'Urbain Grenier, un entrepreneur qui aura en fait travaillé quasi à domicile puisqu'il vit dans le village en question.

«Autrement dit, toutes les deux minutes, j'avais droit à un coup de klaxon, plaisante-t-il. Plus sérieusement, il s'agissait de réaliser un ravalement complet de ce mur. Déjointoyage, sablage et rejointoyage étaient en effet nécessaires d'un point de vue esthétique mais également sécuritaire: plusieurs pierres de Gobertange étaient décelées. Je les ai remaçonnées.»

Un ouvrage effectué le mois passé, en pleine canicule - une jolie fournaise quand on se trouve à quelques centimètres de la fameuse pierre blanche jodoignoise - et entièrement à charge des finances communales. Soit une dépense de 25.000 €.

«Mais c'est la mise en valeur d'une partie de l'entité, précise le bourgmestre, très en verve dimanche. D'autant plus que cette restauration a été faite de façon extraordinaire. On voit très clairement la différence dans ce qui est un des plus beaux coins d'un des plus beaux villages de l'Est du Brabant wallon.»

© La Libre Belgique 2006