Brabant Des cendriers spéciaux dans le centre et près de la gare seront installés.

Que l’on soit fumeur ou non, devoir slalomer entre les mégots de cigarettes que l’on retrouve un peu partout sur les trottoirs et dans la rue, ce n’est pas ce qu’il y a de plus chouette à faire lorsqu’on se promène. Un constat qui a été amené jusqu’à la table du conseil communal récemment. En effet, Bénédicte Colla-Vander Borght, conseillère communale Ecolo, a été interpellée par le manque de civisme de certains. "J’ai été impressionnée par le nombre de mégots de cigarettes que l’on retrouve aux abords de la gare, s’est-elle insurgée.

Une interpellation qui, de manière assez étonnante, a enchanté Florence Reuter, la bourgmestre de la cité du Lion. Et pour cause : les autorités communales ont décidé de sortir un nouveau lapin de leur chapeau à ce sujet. "Le Collège a justement pris la décision de tester un nouveau projet de cendriers qui permet de recycler les mégots."

Première en Belgique

Un projet surprenant qui n’est visiblement pas courant. "C’est une première en Wallonie et même en Belgique, je pense. On a eu vent de ce projet qui s’est développé en France et on s’est dit qu’on pourrait le tester à Waterloo", continue Florence Reuter.

Concrètement, il s’agit de gros cendriers de forme cylindrique. Dans un premier temps, ceux-ci devraient être installés dans le centre de la commune et aux abords de la gare, soit les endroits les plus sensibles à cette problématique. "C’est un chouette projet car il permet d’ajouter des cendriers, ils sont assez esthétiques et on fait attention à la question du recyclage."

Quant à savoir en quoi ces mégots seront recyclés, il semblerait que ce soit en différents matériaux mais ce n’est évidemment pas la question la plus importante. Reste maintenant à sensibiliser malgré tout la population. Car aussi beaux soient-ils, si les Waterlootois n’utilisent pas ces nouveaux cendriers et continuent de jeter leurs mégots à terre, la situation restera identique.