Brabant Pour la plateforme citoyenne, le président oublie deux leviers pour s’opposer à son extension.

Les 20 et 21 mai prochains, les habitants de la commune d’Ottignies-Louvain-la-Neuve devront se prononcer sur l’extension du centre commercial l’Esplanade. Mais une fois la consultation populaire terminée, que faire des résultats ?

La plateforme citoyenne propose que le Collège communal inscrive les résultats dans son schéma de structure afin de lui donner une traduction effective. "Le président du conseil communal, Hadelin de Beer (Ecolo) a raison lorsqu’il dit dans la presse qu’il n’existe que deux leviers pour bloquer le projet, à savoir un avis défavorable de l’étude d’incidence sur le projet ou inciter le promoteur à intégrer les remarques exprimées lors de la consultation populaire", souligne Olivier Malay, son porte-parole.

Mais pour le collectif citoyen, Hadelin de Beer ne dit pas tout. En effet, il existerait deux autres cartes à jouer. "La première carte peut être sortie lorsque l’avis de la commune doit être remis au fonctionnaire délégué, qui est chargé de délivrer ou non le permis d’urbanisme nécessaire au projet. Le fonctionnaire suit régulièrement l’avis émis par la commune. Ensuite, la Ville peut également décider d’inscrire le résultat de la consultation populaire dans le schéma de structure communal (SSC). Il s’agit d’un document officiel et indicatif abordant les types de constructions prévus aux différents endroits de la ville."

Pour abattre la deuxième carte, la plateforme citoyenne demande que les élus communaux s’engagent formellement à inscrire les résultats dans le schéma de structure avant le 1er juin.