Brabant Ottignies-LLN Patience ! Quelques aménagements doivent encore avoir lieu.

Pour l’opposition, on est sur une voie de garage. Pour la majorité, on est sur la bonne voie.

Le dernier conseil communal s’est terminé sur un (long) débat sur ce bus, presque devenu mythique tellement on en parle. La (petite) saga avait commencé en été. Depuis le 1er août, le bus ne circulait plus dans la rue de la Chapelle. Un enfer pour certains riverains qui rêvent maintenant d’un miracle.

Dominique Bidoul (OLLN 2.0), habitué des questions orales en fin de séance publique, a interpellé les membres du collège. "Nous sommes le 17 octobre, et je ne vois toujours rien. Cela fait deux mois et demi que le bus ne circule plus. Avez-vous une explication, Monsieur l’échevin de la Mobilité ? Car nous voulons que ce bus circule à nouveau dans cette rue." L’échevin de la Mobilité, David da Câmara Gomes (Ecolo) s’est ensuite lancé dans une présentation détaillée sur ce dossier pour en expliquer les retards. "Nous avons dû répondre aux exigences du Tec. Dès lors, il a fallu déplacer et modifier des places de parkings, sécuriser certains endroits, remplacer des bacs à fleurs par des bollards, changer des bollards de place, élargir l’espace de circulation. Bref, beaucoup d’aménagements. Mais aujourd’hui, 95 % de demandes ont été réalisées. Il reste quelques aménagements et enfin, le bus pourra à nouveau circuler", a précisé l’échevin.

"Le Tec était d’accord sur les modifications"

"Mais pourtant, les riverains avaient approuvé le permis d’urbanisme lors de sa présentation !", a enchéri Dominique Bidoul. "C’est juste, Monsieur Bidoul", a répondu David da Câmara Gomes. "Mais ce permis ne comprend pas les éléments mobiles qui dépendent d’une autre législation."

Le bourgmestre, Jean-Luc Roland (Ecolo) a également rappelé que "c’est un projet très audacieux. Nous voulons concilier les deux aspects : protéger les riverains et faire passer un bus Tec".

Ce qu’a confirmé Abdelkhalek Ben El Mostapha (PS), conseiller et agent du Tec : "Je peux vous assurer que le bus repassera dans cette rue. Le Tec était d’accord sur les modifications !"