Brabant

Le gouverneur du Brabant flamand a pris, vendredi, un arrêté de police destiné à éviter le gaspillage de l’eau potable dans 15 communes de l’ouest de la province. Dont les communes limitrophes du Brabant wallon que sont Hal et Rhode-Saint-Genèse. Depuis hier, des restrictions d’eau sont donc d’application dans la province flamande. Il y est désormais interdit d’utiliser l’eau courante pour nettoyer les voitures ou arroser les jardins.

En Brabant wallon, ce genre de restrictions ne sont pas d’application. "Nous n’avons reçu aucune information qui indique qu’il soit nécessaire de mettre en place de telles restrictions", confie-t-on au sein du cabinet du gouverneur Gilles Mahieu. Les arbres ploient pourtant sous la chaleur et l’herbe habituellement verte des jardins est aujourd’hui grillée par la chaleur et le manque d’eau. Selon l’IRM, la quasi totalité du Brabant wallon est en zone extrêmement sèche et, sans amélioration climatique conséquente, on devrait atteindre le niveau de la grande sécheresse de 1976 d’ici une semaine. Or, on annonce encore des températures dépassant largement les 30 degrés à l’ombre dans les prochains jours.

Un hiver chargé en précipitations

Mais s’il n’a plus plu depuis plusieurs semaines dans la Jeune Province, les réserves en eau seraient largement suffisantes. "Nous avons eu un hiver et un printemps fort chargés en précipitations, précise Nathalie Swaelens, porte-parole de l’intercommunale du Brabant wallon (InBW), qui assume la distribution en eau courante dans les communes du centre de la province. A la différence de celles du Brabant flamand qui sont nourries par des bassins versants différents, les nappes phréatiques dans lesquelles nous nous approvisionnons sont à un niveau suffisamment haut pour ne pas avoir de soucis à se faire. Il peut encore faire sec durant de longues semaines sans craindre de pénurie d’eau chez nous."

Selon l’InBW, les communes du Brabant wallon approvisionnées par la SWDE n’auraient pas non plus de pénurie à craindre. Tout comme celles de Braine-l’Alleud ou Waterloo, qui jouxtent Rhode-Saint-Genèse. "Elles sont alimentées par Vivaqua et n’ont donc pas de pénurie à craindre non plus."

L’intercommunale du Brabant wallon précise toutefois qu’il ne faut pas pour autant faire exploser sa consommation en eau, en arrosant son jardin toute la journée pour avoir une pelouse bien verte par exemple. "Il faut faire usage de l’eau en bon père de famille. Mais il n’y a pas de pénurie à craindre. D’autant plus qu’après un pic enregistré en juin, la consommation diminue en juillet. La principale raison est que les gens sont en vacances et que certaines entreprises sont fermées."