Brabant

En plus de la journée mondiale des sourds qui a lieu partout dans le monde, ce samedi, c’est toute une semaine d’activités destinée à sensibiliser les entendants à la culture des sourds et à leur vie quotidienne, qui est programmée à Louvain-la-Neuve. "C’est la première fois que nous nous arrêtons à LLN, signe Thierry Adnet, animateur à la FFSB (Fédération francophone des Sourds de Belgique). Notamment parce que c’est l’occasion de sensibiliser les jeunes aux rencontres entre entendants et personnes sourdes et à la culture sourde." Une centaine d’enfants seront par exemple présents aux animations Surdimobil, ces jeudi et vendredi à l’Esplanade. De quoi réjouir Christine Moysons, administratrice de la FFSB dont l’ouïe a décliné depuis qu’elle a l’âge de 13 ans et qui est la maman de deux enfants entendants qui fréquentent l’école. "L’école s’est engagée à adhérer à une démarche durable, mais aussi intégrer les personnes dans la société, explique-t-elle. Les enfants seront tous en turquoise et la fête de l’école aura pour thème la langue des signes. La langue des signes, c’est le premier cadeau que ma surdité m’a offert. Avec la culture sourde, je me marre. Par contre, avec l’implant que je viens de recevoir, c’est moins facile. La rééducation est longue, il faut parler dans un micro pour que je comprenne, j’ai des acouphènes et s’il y a du tapis ou beaucoup de bruit ambiant, je n’entends pas, alors je reste à l’écart."

Autant de difficultés qui seront mises en avant au cours du parcours Surdimobil et Chuuut Animations (ces jeudi et vendredi), lors de conférence et projection de films.

La semaine se clôturera en apothéose, ce samedi, avec le cortège turquoise. L’occasion pour tous les participants de chanter une chanson en langue des signes.