Brabant

La Protection civile mène depuis samedi matin un exercice en conditions réelles en Brabant wallon, dans la Forêt de Soignes à la limite des territoires de La Hulpe et de Waterloo. Il s'agit de simuler une recherche de personnes disparues d'un centre psychiatrique proche, avec des équipes cynophiles mais aussi avec l'aide de nouvelles technologies comme les balises GPS équipant les chiens et les participants à la battue, le renfort des radios amateurs pour résoudre les problèmes de réseaux, ou encore le déploiement de drônes. Quatre-vingt personnes environ participent à l'exercice, prévu jusque 17h00. Suivant le scénario, la police locale de la Mazerine a fait appel samedi en début de matinée à la police fédérale et à la protection civile pour fouiller une zone d'environ 500 hectares de forêt, afin de retrouver onze personnes. Le DNF et des secours médicaux participent également à l'opération.

L'objectif est de tester le cluster "sauvetage/déblaiement" de la protection civile en conditions réelles, la coordination avec d'autres acteurs de terrain et l'apport des nouvelles technologies pour mener des recherches en milieu naturel. Six chiens de la protection civile sont sur place, renforcés par six maitres-chiens de la police. Tous sont équipés de balise GPS, ce qui permet de vérifier en temps réel sur des cartes informatisées, dans un poste déployé sur place, les zones fouillées et celles qui ne l'ont pas encore été.

La police locale de la Mazerine évalue l'utilisation de drones pour retrouver des traces de disparus. Un représentant de la cellule "disparition" de la police fédérale est présent en tant qu'observateur.