Brabant Au CPAS, la création d’un potager a remotivé des demandeurs d’emploi.

Depuis le mois d’avril dernier, un potager se trouve à l’arrière du bâtiment du CPAS de Tubize. Un projet qui est né d’un constat assez simple : de nombreuses personnes en rupture avec le monde du travail sont motivées par des projets concrets qui mettent en valeur leur implication. "La première phase touche tout doucement à sa fin et nous allons pouvoir nous projeter dans la deuxième phase du projet : la dynamique du potager", explique Frédéric Jadin, le président du CPAS.

Un potager dynamique ? "Par dynamique, nous entendons la collaboration avec l’épicerie sociale du CPAS dans le cadre d’ateliers de transformation des aliments afin de valoriser l’antigaspillage, continue Frédéric Jadin. L’épicerie sociale du CPAS reçoit beaucoup de dons et n’a pas l’occasion de toujours les transformer. Le responsable du projet propose de réaliser des ateliers avec les participants afin d’éviter le gaspillage."

Des visites chez les agriculteurs

Le potager collabore aussi avec Vache et Bourrache (PWDR) dans le cadre des visites et des découvertes chez les agriculteurs partenaires mais également avec l’atelier créatif proposé par le CPAS dans le cadre de la création d’un repas sain et peu coûteux. "Il y a également la création des ateliers culinaires sur la découverte des légumes du potager. En hiver, nous avons déjà prévu des ateliers spécifiques (graines, création de nid pour oiseaux, création d’un hôtel à insectes…). Nous voulons également proposer aux participants des moments de réflexion au travers de vidéos et de reportages. Les agents du CPAS resteront attentifs aux participants et leur apporteront un maximum au niveau du suivi !"

Et visiblement, le projet porte ses fruits puisque le président du CPAS a déjà pu noter un apport positif auprès des bénéficiaires. "Depuis le mois d’avril, nous avons déjà pu constater le bienfait du potager sur les participants", conclut Frédéric Jadin.