Brabant

C'EST EN SURFANT SUR INTERNET que Frédéric Berteau, qui figurait sur la liste MR aux communales de 2000, a trouvé son bonheur. Lui qui voulait fonder un nouveau parti s'en est trouvé un: BUB, soit Belgische Unie, Union Belge. Un parti unioniste qui veut reconstituer la Belgique unitaire. Rejoint par d'autres Nivellois, notamment des anciens de Vivant, il présentera une liste aux communales d'octobre. En admettant que la majorité ne les intéresse pas vraiment, mais en précisant qu'ils joueront le jeu jusqu'au bout. Sur cette liste, il y aura neuf candidats, comme les neuf provinces qui composent la Belgique. Neuf car pour BUB, il n'y a qu'un seul Brabant. Le Brabant wallon, la dixième province, n'existe pas vraiment. Et, le conseil communal où les candidats de BUB veulent entrer ne peut pas grand-chose pour «défédéraliser» l'Etat. Mais BUB prône au niveau communal l'enseignement en immersion linguistique - néerlandaise -, la promotion du bilinguisme touristique ou la possibilité d'obtenir ses documents administratifs dans la langue nationale qu'on souhaite. Un grand projet pour l'avenir de Nivelles? «Non, on s'en tient à des choses réalisables, il faut arrêter avec les grandes promesses qui ne se réalisent pas», répond Frédéric Berteau. «Nous voulons plus de démocratie, avec l'organisation de consultations populaires.»

© La Libre Belgique 2006