Brabant

Une nouvelle Ecole européenne de 135 places ouvrira dans le Brabant wallon dès la rentrée prochaine ! L'annonce a eu lieu ce mardi matin. A moyen terme, le nouvel établissement devrait accueillir près de 800 élèves sur le site du Château d'Argenteuil à Waterloo, derrière l'école du Berlaymont. Le point de départ de ce projet, c'est un constat de manque de places dans les quatre Ecoles européennes qui existent déjà en Région bruxelloise (à Uccle, Ixelles, Woluwe-Saint-Lambert et Laeken).

A Bruxelles, 94% des 10.600 places en Ecoles européennes sont occupés par des élèves classés dans ce qu'on appelle la "catégorie I", soit ayant des parents directement employés par les institutions européennes. En effet, la règle des Ecoles européennes est que ces élèves-là ont la priorité à l'inscription par rapport aux élèves de catégorie II ou III. Et, de fait, la proportion d'élèves de catégorie II (dont les parents sont employés par des entreprises annexes aux institutions européennes) et catégorie III (dont les parents n'ont aucun lien avec l'UE) est très faible, à peine 6% !

Un appel lancé en 2013

Pour palier ce problème de place, le Conseil supérieur des Ecoles européennes a demandé, en 2013, à l'Etat belge d'ouvrir une première Ecole européenne agréée à Bruxelles. Un appel a donc été lancé et ce sont, conjointement, les équipes directrices du Lycée Molière et de l'Ecole scandinave de Bruxelles qui y ont répondu. L'ouverture sera progressive puisque si les premiers écoliers sont attendus pour la rentrée prochaine, les élèves plus âgés ne seront pas accueillis avant deux ou trois ans.

L'ouverture des différents cursus se fera en quatre temps :

  1. Septembre 2016 : Ouverture des sections maternelles (pour les enfants de 2 à 5 ans) et années primaires* (de 6 à 10 ans).
  2. Septembre 2017 : Ouverture des années secondaires 1 à 3* (enfants de 11 à 13 ans)
  3. 2018 : Ouverture des années 4 et 5* (enfants de 14 à 16)
  4. Pas encore de date précise : Ouverture des années 6 et 7* menant au diplôme du Baccalauréat européen.

*Selon le système européen de 5 années primaires et 7 années secondaires.

Le succès de ces Ecoles européennes s'explique par l'avantage évident de pouvoir aller à l'école dans sa propre langue maternelle. Dans l'établissement de Bruxelles-Argenteuil, le cursus sera disponible, dans un premier temps, en trois langues : le français, l'anglais et le suédois étant donné que l'Ecole scandinave de Bruxelles est partie prenante dans le projet. "Par la suite, on pourrait ouvrir des cursus dans d'autres langues comme le néerlandais, l'allemand ou l'espagnol", explique Félix de Mérode, futur directeur de l'établissement et actuel directeur du Lycée Molière. "Mais nous préférons ouvrir les trois premières sections de manière optimale et progressive avant d'ouvrir l'école à d'autres langues. A chaque nouvelle langue, c'est un peu une nouvelle école que nous devons mettre sur pied donc cela demande du travail." 

Le succès s'explique aussi par le précieux sésame attribué à l'issue du cursus : le Baccalauréat européen. Celui-ci est reconnu dans les 28 Etats-membres de l'Union européenne et même en dehors de celle-ci ! Cette sécurité pour les enfants qui désireraient poursuivre leurs études ailleurs dans l'Union fait depuis longtemps le succès des Ecoles européennes bruxelloises.

La première Ecole européenne agréée en Belgique

Pourtant, il y a bien une différence entre cette nouvelle Ecole européenne et les quatre autres déjà présentes dans la région bruxelloise. Celle de Bruxelles-Argenteuil aura le statut d'Ecole européenne agréée. Ces écoles agréées sont avant tout des écoles nationales et donc reliées au réseau national des écoles. En revanche, elles sont supervisées, au niveau de leur programme scolaire, par le Conseil supérieur des Ecoles européennes, une sorte de label européen qui valide le contenu des cursus. Ce statut d'école agréé sera adossé à la nouvelle Ecole Européenne de Bruxelles-Argenteuil vers la fin de l'année 2016, lorsque l'inspection de l'école aura été effectuée. Ainsi, elle sera la première Ecole européenne agréée de Belgique et la 14ème en Europe. Ce statut change fondamentalement le type de public que l'école peut accueillir. Les enfants des catégories I et II n'y ont pas la priorité à l'inscription ce qui permet à tous les autres enfants, sans lien spécial avec l'Union européenne, de s'y inscrire.

Attention tout de même que cette nouvelle école est une école privée, sans subvention publique et donc le minerval est assez élevé (entre 10.000 et 18.000 euros en fonction des années). Cependant, des bourses sont possibles via les institutions européennes, allant de 6.000 à 9.000 euros. En revanche, les organisateurs le promettent, il n'y aura pas plus de 24 élèves par classe. Les journées portes ouvertes des 16, 19 et 20 mars lanceront les inscriptions.