Brabant

Le Centre sportif étudiants, organisateur des "24 heures vélo" de Louvain-la-Neuve actuellement en cours, estimait vers 5 h du matin jeudi que la nuit s'était plutôt bien passée: il n'avait connaissance d'aucun incident majeur au cours de cette grande manifestation de folklore estudiantin. 

Une centaine d'admissions ont été enregistrées au poste médical avancé mais il n'y a pas eu de cas grave. Quant aux interventions de police, sans disposer encore de chiffres précis, le CSE estime qu'elles ont eu lieu au rythme d'une par quart d'heure, alors que Louvain-la-Neuve a accueilli des milliers de fêtards toute la nuit. Les zones de concert, compartimentées cette année pour des raisons de sécurité, étaient bien remplies mais pas au point qu'il ait fallu limiter l'accès à certaines d'entre elles lors des prestations des têtes d'affiche. Pour cette quarantième édition des 24 heures vélo, niveau 3 de la menace oblige, la fête s'est déroulée dans une vaste zone du centre de Louvain-la-Neuve délimitée par des barrières Herras bâchées et dont les 16 entrées étaient contrôlées.

"Ce dispositif a permis de gérer les petits incidents plus facilement: la police et les agents de sécurité dressent un bilan plutôt satisfaisant. La nuit a été très calme et pour eux, par rapport à d'autres éditions, c'est une bonne année. Nous sommes satisfaits également: il y a eu du monde et dans l'ensemble, tout s'est bien passé", indique Perrine Drygalsky pour le CSE.