Brabant

C’est une étape marquante de la métamorphose de Court-Saint-Etienne. La place des Déportés, dans le centre arbore (enfin) un nouveau visage. Celui-ci allie la nature, avec la plantation de platanes, l’efficacité, avec des places de parkings, la convivialité, grâce aux larges trottoirs et bancs et l’aspect symbolique, avec la restauration du Monument Henricot, représentant, en 1910 le plus ancien ouvrier et le plus jeune apprenti des fameuses usines qui ont tant marqué la commune (voir épinglé).

Michael Goblet d’Alviella, le bourgmestre stéphanois, a inauguré le site la semaine dernière, "avec un plaisir non dissimulé". "La réhabilitation du site n°1 des usines Henricot est terminée, s’est réjoui le maïeur de Court-Saint-Etienne. Nous sommes témoins de l’aboutissement d’un très long processus, initié dès 1984 et concrétisé en 1989 par l’acquisition du site par la commune. Tous les Stéphanois peuvent être fiers de ce qu’est devenu le centre de Court-Saint-Etienne."

Les riverains de la place peuvent enfin souffler. Les travaux ont en effet commencé en janvier2007, avant d’être interrompus après quelques mois, car la pollution du site était plus importante que prévu. Durant 15 mois, les prélèvements, analyses et négociations se sont succédé, avant que le chantier ne puisse se poursuivre. Deux immeubles relevant d’initiatives privées doivent encore fermer la place. Et le bourgmestre de remercier la Région qui a soutenu Court via 240000€ pour la dépollution et qui a subsidié l’aménagement à hauteur de 60 pc. A noter que la place s’appelait autrefois place du marché. Elle est devenue place des Déportés en hommage aux 143 stéphanois rassemblés le 4novembre 1916 par l’occupant allemand et forcés à s’exiler vers l’Allemagne.

Encore le hall n°11

Pour terminer la place, reste le hall n°11. "Il est en cours de restauration pour devenir un lieu de rencontre et de délassement, a mentionné Gérard Noël, président du Patrimoine Stéphanois. Il contribuera à redynamiser le centre de Court. La procédure de rénovation est en route, le certificat d’urbanisme qui précède le permis d’urbanisme est en cours d’obtention."

Le hall n°11 est le seul vestige de la première usine. Ce hall de 280m2 construit en 1907 est classé depuis le 2octobre 1995. La commune a budgété pour 2009 l’acquisition des garages de la Place des Déportés, ainsi que l’aménagement du hall n°11 et de ses abords.