Brabant Le conseil communal d’hier soir a approuvé le transfert du réseau d’électricité à Ores

Il y a quelques mois, lorsque le dossier était déjà venu sur la table du conseil, le bourgmestre Emmanuel Burton avait freiné certains enthousiasmes. D’accord, le réseau électrique villersois - comme celui de Chastre, Perwez et Incourt - dépendant de la PBE devait être transféré à un autre opérateur en fonction des accords de coopération entre les trois régions.

Mais pas question de foncer tête baissée chez Ores : il fallait auparavant un dossier complet, et examiner d’autres candidatures, notamment celle de la Régie de Wavre. Le dossier est mûr à présent et finalement, la majorité villersoise opte bien pour Ores. C’est que l’expertise technique de cet opérateur ne fait aucun doute. Et toutes les communes voisines sont déjà desservies par Ores, ce qui permet une interconnexion facile des réseaux en cas de souci.

Et puis surtout, il y a le prix de l’électricité pour le citoyen. Par rapport à la PBE, le prix du poste "transport de l’énergie" sur la facture que recevront les Villersois est inférieur de 20 % chez Ores. Ce qui ne veut pas dire que le prix final sera de 20 % inférieur au tarif actuel, mais les économies annoncées sont tout de même appréciables.

D’après une étude que la majorité invoque à l’appui de son choix, le coût de distribution pour un client moyen, qui est fixé à 277 euros par an aujourd’hui, passerait à 226 euros avec Ores Brabant wallon.

En Région wallonne, seul Ores Mouscron, pour des raisons historiques, peut offrir moins cher. " Pour ce qui est des dividendes annuels perçus par la commune, nous avions 400.000 euros avec la PBE, explique le bourgmestre Emmanuel Burton. On espère qu’on aura autant avec Ores mais cela dépend du résultat de la société. De toute façon, l’essentiel pour nous, ce sont les citoyens. "