Brabant D’après une dame venue de France pour témoigner, l’accusé avait annoncé ses intentions.

Un témoignage a surpris tout le monde hier en fin de journée, devant la cour d’assises du Brabant wallon qui planche sur le dossier d’Hassen Ben Ammar. En aveux d’avoir poignardé mortellement son épouse le 19 janvier 2014 à Villers-la-Ville, l’homme a rencontré Delphine Purnelle sur une plage tunisienne, où il travaillait en tant que sauveteur.

Venue de France, une témoin a expliqué qu’elle aussi, à l’été 2009, était tombée sous le charme d’Hassen Ben Amar. Qui, avec elle comme il l’a fait avec Delphine, parlait amour et mariage.

De retour en Seine-et-Marne, elle restait sous le charme mais a effectué quelques vérifications sur Internet. Elle a constaté que son beau sauveteur était inscrit sur plusieurs sites de rencontre, y compris pour les gays, et qu’il était en contact avec des femmes en Belgique, en France et en Angleterre. Bref, qu’il cherchait surtout des papiers et une bonne situation en Europe.

La Française a également trouvé une photo d’Hassen Ben Ammar et de Delphine Purnelle, et elle est parvenue à dégoter les coordonnées de celle-ci pour la mettre en garde. En vain : même si elles ont noué une certaine amitié, la Villersoise a fini par se marier avec le Tunisien, qui a ensuite débarqué en Belgique.

Et là, les relations entre les époux se dégradant, Hassen Ben Ammar a contacté plusieurs fois la Française, en lui demandant de convaincre Delphine Purnelle de le reprendre. Ce qui ne l’empêchait pas de la dénigrer et un jour, son interlocutrice lui a répondu qu’il lui suffisait de divorcer.

Elle a lu et déposé les copies de ces conversations hier devant la cour d’assises. "Non, je la tue et après je divorce", a répondu Hassen Ben Ammar, selon ces pièces que la présidente a chargé la police de vérifier au plus vite.

L’accusé, lui, nie tout en bloc : à le suivre, la Française n’a jamais fait partie de ses conquêtes : elle le confond avec son frère jumeau ! Quant aux conversations déposées, il n’en a aucun souvenir…