Brabant

L’histoire ressemble à un gag mais ce n’en est pas un. 

Le 21 octobre 2016, le client d’une boutique Proximus de Waterloo constate soudain la disparition de son portefeuille. Il se met en route vers le commissariat local afin de déposer une plainte pour vol. Dans la rue, il avise un homme qui, quelques minutes auparavant, faisait la file avec lui dans la boutique de téléphonie. De la poche du pantalon de l’homme en question dépasse...un portefeuille, celui de la victime du vol.

Notre client hèle son voleur et tente de le convaincre de lui rendre son bien mais l’autre, un ressortissant roumain, ne l’entend pas de cette oreille. Les deux hommes en viennent aux mains et se retrouvent tous deux au sol. Sur ces entrefaites, arrive une patrouille de police qui met la main sur le portefeuille volé mais aussi sur un permis de conduire québécois.

Il s’agit, en réalité, d’un faux document, que le voleur de 49 ans, sans domicile fixe en Belgique, avoue avoir acheté sur Internet pour 150 euros.

Lundi, l’homme a été condamné, par défaut, par le tribunal correctionnel du Brabant wallon, à sept mois de prison pour vol et à trois mois pour usage de faux ainsi qu’à une amende de 300 euros.