Brabant Une bande provoquait des bousculades dans les magasins pour voler.

En 2016, des vols d’iPhone se sont produits à Wavre, Louvain-la-Neuve, Marche-en-Famenne, Bastogne, Mons, Tournai… Les images enregistrées par les caméras de surveillance installées dans les magasins ont permis d’identifier les auteurs, qui font partie de la même bande.

Ces habitants de Molenbeek et Saint-Gilles n’avaient pas vraiment trouvé un moyen subtil de commettre ces vols, ils utilisaient juste la force du nombre.

L’un d’eux demandait à voir plusieurs modèles d’iPhone pour les comparer, puis disait au vendeur qu’il était finalement décidé. Et c’est au moment où il choisissait des accessoires supplémentaires, que les membres de la bande provoquaient une bousculade, poussaient le vendeur et profitaient de la confusion pour sortir en trombe en emportant les coûteux smartphones.

Pas très compliqué, mais efficace. Pas vraiment discret non plus, et cinq prévenus se retrouvaient il y a quelques semaines sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel. Vu les images contenues au dossier et les témoignages recueillis par les enquêteurs, il leur était plutôt difficile de nier.

Le jugement rendu hier prononce une condamnation à 30 mois de prison avec sursis pour ce qui excède la détention préventive à l’encontre de Dylan O., deux ans avec sursis pour Nico M., 15 mois avec sursis pour Jason N., et 18 mois avec sursis pour Xhuljano D.

Seul Mardochee B., qui avait participé à moins de faits, s’en tire avec une peine de travail dont le tribunal a fixé la hauteur à 200 heures.