Brabant

Un peu plus d’un an après sa fermeture suite à l’intoxication massive au monoxyde de carbone qui avait touché l’infrastructure le 11 février 2017, le karting de Wavre est en passe de rouvrir ses portes. Selon le gérant Ghislain de Mevius, ce ne serait plus qu’une question de semaines.

15 karts électriques

Si la date de réouverture n’a pas été fixée avec précision, le WIK devrait rouvrir au début du mois d’avril, pour le plus grand bonheur des amateurs de sport automobile. "On a fait les aménagements nécessaires, tous les extracteurs d’air ont été contrôlés et surcontrôlés et tout fonctionne désormais parfaitement", se réjouit Ghislain de Mevius.

Tous les signaux sont donc au vert. Mais après la mésaventure connue l’an passé, les gérants ne veulent plus prendre aucun risque. Le WIK redémarrera avec une flotte 100 % électrique, dans un premier temps. "Nous avons effectivement fait l’acquisition de 15 karts électriques, confie le jeune rallyman. On les a déjà testés bien sûr et cela va aussi vite qu’avec les autres. Potentiellement plus vite même si l’on met un maximum de puissance mais alors l’autonomie est limitée."

Des courses

Mais les karts thermiques ne sont pas bons pour la revente. Loin de là… "Non, dès le mois de juin, une fois que toutes les autorisations seront en ordre, que tout le monde sera rassuré, on remettra nos karts normaux en route. On en a besoin pour faire des courses car, avec une autonomie de 20 minutes maxi, il est impossible d’organiser des endurances avec les châssis électriques. Or, on veut mettre sur pied des courses et notamment du championnat de Belgique 4 temps dans lequel je suis impliqué. Le public venant louer des sessions pourra lui choisir entre électrique et thermique."