Bruxelles

Les rapports entre socialistes francophones et néerlandophones ont souvent été tendus. Il y a bien sûr les "affaires" du PS dont le SP.A a voulu se distancer. Mais il existe aussi, plus profondément, une divergence idéologique, deux visions du socialisme. Le politologue Dave Sinardet décode l’amour-haine entre socialistes du Nord et du Sud.

Sur les réseaux sociaux ou dans le cadre d’interviews, on a pu voir que les socialistes francophones et néerlandophones ne s’épargnent pas. En particulier à Bruxelles. Comment l’expliquer ?