Bruxelles

Le collège des bourgmestre et échevins de Wezembeek-Oppem a décidé mercredi, tout comme le conseil communal de Rhode-Saint-Genèse mardi, de faire imprimer autant de convocations électorales en néerlandais et en français qu'il y a d'électeurs à l'occasion du scrutin du 25 mai prochain. "Nous avons décidé d'imprimer 8.700 convocations en néerlandais et en français car nous souhaitons donner la chance à tout le monde de pouvoir échanger une convocation en néerlandais par une autre en français", a indiqué le bourgmestre de Wezembeek-Oppem, Frédéric Petit.

"Pour l'administration, c'est en outre la manière de travailler la plus simple car on pourra ainsi directement servir les francophones selon leurs souhaits. Cela ne représente en outre qu'un surcoût limité à 1.000 euros. La semaine prochaine, nous déciderons des modalités d'envoi", a-t-il ajouté.

Selon la circulaire Peeters, les convocations électorales doivent en théorie d'abord être envoyées en néerlandais.

Les francophones qui souhaiteraient la recevoir dans leur langue maternelle doivent alors en faire la demande explicite auprès de leur administration communale.