Bruxelles

La galerie du Passage du Nord, située entre la Rue Neuve et le boulevard Adolphe Max, a été inaugurée lundi après 18 années de rénovation. 

Les travaux ont permis à l'édifice de retrouver son architecture initiale de 1882, année où il fut érigé par l'architecte Henri Rieck, sous la direction de la "Société Anonyme du Musée et Passage du Nord". 

Grâce aux plans qui avaient été conservés, le Passage du Nord a pu être entièrement rénové dans son état d'origine, selon les anciennes techniques et les mêmes matériaux. La rénovation a duré dix-huit ans et a été accomplie en plusieurs petites phases, afin de maintenir l'activité des commerçants.

"Tout a été remplacé. Les façades, les sols, l'éclairage, les statues, tout", a expliqué Xavier Verhaeghe, directeur du Passage du Nord, lors de l'inauguration. "Il y a dix-huit ans, le Passage du Nord était totalement dégradé. Le façades n'avaient plus été repeintes depuis 25 ans et il y avait des fuites dans le toit. Le bâtiment était dans un très mauvais état et les emplacements n'étaient plus loués."

La galerie était autrefois constituée de 32 magasins et d'un musée qui comprenait entre autres des salles de concert, des antiquités, d'expériences de chimie et de physique, de conférences, ou encore des jeux d'adresse.

Aujourd'hui, le Passage du Nord compte 20 magasins, à la suite du regroupement de plusieurs surfaces. L'ensemble des salles du musées servent quant à elles désormais de salles de séminaires et de chambres à l'Hôtel Métropole.

La rénovation a coûté 8,5 millions d'euros, dont environ 3 millions subsidiés par la Région bruxelloise.