Bruxelles

Depuis hier soir, des projecteurs et des LED illuminent de manière originale la tour RTBF/VRT au boulevard Reyers. Dorénavant, une fois la nuit tombée, la tour sera éclairée jusqu'à 1 heure du matin. Cet éclairage particulier symbolise la créativité des deux chaînes publiques et reflète la nouvelle dynamique qui anime l'espace public de la région bruxelloise. Au total, l'acquisition et l'installation du système auront coûté 200000 euros.

L'illumination de la tour Reyers était également l'occasion pour le ministre bruxellois des Travaux publics Pascal Smet (SP.A) de donner le coup d'envoi du Plan lumière dans la capitale. L'objectif de ce Plan ? Renforcer l'image de Bruxelles via l'éclairage de bâtiments connus de tous, d'institutions, d'ouvrages d'art, de places publiques, etc. "Avec ce Plan, nous voulons éclairer des endroits phares dans la ville de manière à ce qu'ils deviennent réellement des points de repères tant pour les Bruxellois que pour les visiteurs", exprime Pascal Smet.

Dans le cadre du Plan lumière, certaines places publiques seront éclairées (places Rogier, Flagey, Royale, Schweitzer, Schuman et la future place des transports en commun en face de l'Otan). Seront aussi inscrits une série de monuments, portes de ville et bâtiments officiels (l'église Sainte-Marie, le Botanique, les arcades du Cinquantenaire, le Palais de Justice, la Basilique de Koekelberg, la gare du Nord et le CCN, la tour japonaise, l'église Notre-Dame de Laeken, le Musée régional d'Art contemporain Wiels et la porte de Hal). De même, certaines infrastructures importantes seront illuminées comme certaines zones du canal, les parcs de la petite ceinture (Botanique), les bâtiments situés à la porte de Ninove, les grands boulevards situés entre la porte de Schaerbeek, via Rogier jusque Sainctelette. La Région prévoira à ce titre un budget nécessaire (d'au moins 2,5 millions d'euros).

Et le ministre Smet de commenter, "l'éclairage, c'est bien plus qu'éclairer des voiries. La nuit, il peut donner une identité à la ville, créer une atmosphère et rehausser la sécurité. De plus, cela peut aider à promouvoir l'image de la ville. Ce projet profite au tourisme, au commerce local et à l'économie. Un bel éclairage est symbole de créativité, de dynamisme et de convivialité".

Et conclut : "une série de points de référence dans la ville bénéficieront d'un éclairage spécifique et propre à leurs caractéristiques. Ils formeront ensemble la concrétisation du Plan lumière régional. Des villes comme Lyon, Gand, Eindhoven ont déjà exécuté leur Plan lumière. Maintenant, c'est au tour de la capitale de l'Europe".