Bruxelles Une nouvelle bagarre générale a éclaté jeudi matin devant le Velvet Skud, dans la rue du Pépin. Les riverains saturent.

Les riverains de la rue du Pépin sont à bout de nerfs. Depuis que le bar Velvet Skud s’est implanté au n° 41 de cette petite rue perpendiculaire au boulevard de Waterloo et parallèle à la rue de Namur, ils déplorent des nuisances sonores jusqu’au petit matin, des altercations parfois violentes, des dégradations de véhicules et de la voie publique, des insultes, etc.

Le dernier fait en date est survenu ce jeudi matin, expliquent des riverains qui ont assisté à la scène d’une rare violence. "Vers 7 h 30, une bagarre générale entre deux groupes a éclaté sur la voie publique en face du bar. Ils se frappaient à coup de matériel de chantier, marteau, tessons de bouteille et panneau de signalisation, avec blessures et saignements abondants", explique un riverain qui tient à conserver son anonymat, par peur des représailles. Selon lui, la bagarre a impliqué une quinzaine d’individus. "Dans la cohue générale, une femme enceinte qui passait par là a été projetée au sol ! Et un passant en costume cravate a évité de justesse un panneau de stationnement qui menaçait de lui atterrir en pleine figure. Tout cela en pleine heure de pointe dans une artère très fréquentée de Bruxelles. Il n’y a aucun doute : il va bientôt y avoir un mort à cause de ce bar !".

Le riverain précise qu’en voyant la police arriver sur les lieux, les fauteurs de trouble se sont dispersés. "Quelques bagarreurs encore couchés sur le sol et visiblement blessés n’ont même pas été interpellés ou questionnés par la police. Celle-ci se contentant d’une petite ronde avant de repartir dans un sentiment total d’indifférence", ajoute-t-il.

La zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles affirme de son côté que trois patrouilles de police ont été dépêchées dans la rue du Pépin. "Mais tous les protagonistes avaient quitté les lieux malgré l’intervention rapide de nos services", explique Ilse Van de Keer, la porte-parole de la zone. "Aucun témoin ne s’est manifesté, aucune plainte n’a été déposée et aucune demande d’assistance médicale n’a dû être apportée".

Mais du côté du Velvet Skud, l’on affirme que le bar était fermé à cette heure-là. "C’est vrai qu’il y a parfois des problèmes mais sans être de mauvaise foi, c’est facile d’incomber toute la responsabilité au bar. Ces fauteurs de trouble sont parfois des fêtards qui proviennent d’autres établissements comme le Spirito ou le Martini Bar situés à proximité, explique Axel Neefs, un des associés du bar. Nous sommes administrativement en ordre et un travail d’insonorisation conséquent a été effectué car notre prédécesseur, le Bar Rouge, avait eu beaucoup de problèmes avec les riverains qui se plaignaient des nuisances sonores."

Les habitants , qui ont récemment interpellé le collège, aimeraient qu’un arrêté de fermeture temporaire de cet établissement soit pris pour que la quiétude puisse à nouveau régner dans la rue. "Les riverains sont dépités et nous craignons fortement pour notre sécurité" , conclut l’un d’eux.