Bruxelles

Les amateurs de folklore ont été gâtés, samedi midi, par les différentes associations sous la conduite des compagnons de saint Laurent. Il est vrai que jeudi prochain, 9 août, aura lieu la 704e plantation du Meyboom et, comme il est désormais de tradition, le samedi précédent, se déroule une journée académique destinée à se souvenir des disparus mais aussi à récompenser des fidèles serviteurs du folklore bruxellois.

Ce fut l’occasion aussi de refaire un cortège avec arrêt aux différents "stamcafés" où les différentes "chochetés" se réunissent, à commencer par La Péniche, puis le Manneken-pis, et enfin le Saint-d’Hic.

Les Buumdroegers sans leur arbre (il a été choisi jeudi dernier dans la forêt de Soignes), les Poepedroegers et leurs géants, les Gardevils dans leur costume XIXe siècle et enfin les Louvanistes. Car s’il est de tradition qu’il n’y en ait aucun qui se montre le 9 août, ils sont les bienvenus à la journée académique.

Quant à la séance académique, elle eut lieu pour la première fois dans la superbe salle des Milices de l’Hôtel de Ville qui, habituellement, abrite les expositions.

Avec la zwanze qui s’impose, une petite dizaine de Brusseleirs, choisis parmi les tenanciers de bistrots, des accompagnateurs des buumdroegers, des porteurs de géant ou de membres de la fanfare du Meyboom furent ainsi honorés d’une médaille.

Le temps ayant été au beau fixe, les touristes étaient nombreux à immortaliser la joyeuse bande sur la plus belle place du monde.

Jeudi, dès 5h du matin pour certains, ce sera la grande journée, avec l’obligation de planter l’arbre avant 17h, sans quoi les Louvanistes auront droit au privilège de planter l’arbre.