Bruxelles

Le ministre-président bruxellois estime que M. Bellot apporte la preuve de l'échec de sa politique et de la faiblesse du MR dans le gouvernement fédéral.

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a vivement répliqué, ce matin, à la sortie du ministre de la Mobilité François Bellot, à l'occasion de la fin des travaux du RER en Flandre. Le libéral s'est étonné ce matin que le gouvernement bruxellois n'avait toujours pas signé pour débloquer le milliard d'euros destiné à finaliser le chantier du RER wallon et bruxellois. Ce alors que la Flandre et la Wallonie ont, elles, signé l'accord. La signature des trois Régions doit être faite au plus tard pour le 15 décembre, sans quoi le chantier présentera de nouveaux retards.

En guise de réponse, Rudi Vervoort a balancé trois tweets explicites : "M. Bellot se réjouit que la Flandre et la Wallonie compensent les insuffisances du budget d'investissement fédéral. Ce faisant, il apporte la preuve de l'échec de sa politique et de la faiblesse du MR dans le #BeGov. Nos questions sont claires : investir une enveloppe complète dans des points d'arrêt stratégiques pour #Bruxelles, ce que nous, les Bruxellois, déterminons. Nous sommes prêts à signer, le #BeGov est-il prêt à écouter ? Alors que @NMBS investit 1 milliard d’euros dans le GEN, le @STIBMIVB investit 5,2 milliards d’euros dans son réseau. Nous ne demandons pas l'aumône, mais le respect."