Bruxelles Woluwe-Saint-Pierre Avec son "équipe de rêve", le maïeur veut poursuivre la mue de sa commune.

Son projet ? "Bien gérer la commune"… mais le maïeur sortant de Woluwe-St-Pierre veut "faire évoluer cette gestion en accélérant la transition qui ne sera que bénéfique pour l’environnement . Aujourd’hui, on essaye de limiter l’impact de l’action sur l’environnement. Demain, l’action doit favoriser l’environnement". D’où un programme bien rempli de la Liste du bourgmestre - LB1150 pour "une commune durable à haute qualité de vie". Il l’a présentée mercredi. M.Cerexhe a expliqué qu’il veut "véritablement construire le programme avec le citoyen". Ce dont atteste une consultation toutes-boîtes. "On intégrera tout ce qui enrichit notre projet." En s’inspirant de projets réussis comme Bordeaux. "Woluwe-St-Pierre doit devenir une Smart City, une commune qui utilise les nouvelles technologies pour atteindre ses objectifs de transition durable : prospérité, bien-être et qualité de vie en respectant les ressources naturelles et l’environnement. Il faut poursuivre les initiatives prises en matière de bonne gouvernance, ce qui implique une meilleure intégration de la participation citoyenne." Concrètement ? "Créer une maison de l’écocitoyenneté et instaurer le conseil de gouvernance de l’alimentaire. C’est aussi amorcer le passage du transport à la mobilité intelligente en développant les outils numériques pour une meilleure information en temps réel des voyageurs et transmodalité personnelle."

Encore des poursuites contre le survol abusif

Et bien sûr impliquer concrètement les citoyens dans le fonctionnement local. "Par exemple par des projets participatifs locaux avec l’objectif d’être une commune durable à haute qualité de vie. Ou en numérisant tous les chantiers et leurs impacts sur la mobilité afin que le citoyen soit informé en temps réel et ait des itinéraires bis. Une attention aussi pour poursuivre le processus judiciaire visant le survol abusif de notre commune."

Un mot de la liste qualifiée de… Dream Team ! Immodeste ? Non, car elle se targue de rassembler des candidats de tous horizons. C’est aussi une liste bilingue, internationale, d’ouverture et pluraliste. Avec des CDH mais aussi des libéraux indépendants rassemblés derrière Dominique Harmel.

Ou encore des gens issus à 100 % de la société civile. Et enfin des candidats européens et néerlandophones, dont le député régional CD&V Paul Delva.