Bruxelles Une enquête publique a été ouverte lundi et s’achèvera le 11 juin.

C’est la nouvelle idée qu’a trouvée le collège de Boitsfort pour rentabiliser ce lieu emblématique de la commune : transformer l’église Saint-Hubert en logements.

Une enquête publique vient d’être lancée et donnera les résultats de la faisabilité du projet le 11 juin prochain. L’église est fermée depuis 2010, suite à un arrêté de police introduit face aux dangers qu’elle représentait pour la sécurité publique. Érigé en 1913, le bâtiment se dégradait de plus en plus et devenait réellement menaçant.

"C’est un bâtiment qui appartient à la commune", explique Benoît Thielemans (Ecolo), échevin du Logement, "il est gigantesque et, si on veut le remettre en œuvre, il faudrait quasiment 5 millions d’euros. C’est un budget surdimensionné par rapport aux capacités financières de Boitsfort, on ne peut pas se le permettre."

Suite à cette impasse, la commune a eu l’idée de mettre l’église en vente, afin de la réaffecter en logement. "Au terme d’un long processus, mené en collaboration étroite avec les autorités religieuses et la tutelle régionale, la commune a accepté l’offre d’achat d’un acquéreur en vue d’y réaliser 41 appartements, un espace culturel au rez-de-chaussée et dans la crypte sur plus de 1.100m², un équipement d’intérêt collectif au rez-de-chaussée sur plus de 600m² (qui servira aux écoles avoisinantes), 45 places de parking en sous-sol et 71 emplacements vélo", explique l’édile.

En réalisant cette collaboration, le collège a tout de même tenu à poser certaines limites, telles que la conservation de l’église, la compatibilité du projet avec le quartier résidentiel voisin, le maintien d’espaces religieux, et enfin assurer la pérennité de la nidification des faucons pèlerins qui y prospèrent depuis dix ans.

"L’ensemble de la silhouette qui est très visible sera entièrement maintenu, c’est le souhait du collège et des riverains", précise Benoît Thielemans.